『•』To observe a balance transform 🐝 and see us act… This work is made from an asian hornet scarecrow, a rampart against a plague… Honey and gold colors of the sensors attracted me and then I saw the hornet (pic 2). I almost jumped ^^ – no one saw anything, fortunately 😗 😉 – Then I wondered what real weight we had in this balance of power against Nature… Here, exhibitions are collective and change all the time. The fact of being able to rent this space allows a diversity of the hanging. To say it, the place is full for the next two years… In contrast to a traditional gallery – whose intense background work is rarely highlighted – in temporary conditions such as this one, an artist can only be promoted in a limited period of time. The approach & reason is therefore not the same : There is a DIY nice style 👩‍🏭 and sometime, good surprises. But I also observe a trend, collective temporary exhibition attracts : Is it an effect of street art, foundations that open everywhere or a simple habit of museums ?

@ Espace Topographie de L’art

🇫🇷 Observer un équilibre se transformer 🐝 et nous voir agir…. Ce travail est réalisé à partir d’un épouvantail à frelon asiatique, un rempart contre ce fléau…. Les couleurs miel et or des capteurs m’ont attiré et puis j’ai vu le frelon ^^ Je me suis demandé quel poids réel nous avions dans ce rapport de force contre la nature….

Ici, les expositions sont collectives et changent tout le temps. Le fait de pouvoir louer cet espace permet une diversité de l’accrochage. Pour tout dire, l’endroit est réservé pour les deux prochaines années…. A l’inverse d’une galerie traditionnelle – dont le travail de fond intense est rarement mis en valeur – dans des conditions temporaires comme celle-ci, un artiste ne peut être promu que dans un laps de temps limité.

L’approche et les raisons sont donc différentes : il y a un style DIY 👩‍🏭 et parfois de bonnes surprises. J’observe aussi une tendance, l’exposition collective temporaire attire : Est-ce un effet du street art, des fondations qui s’ouvrent partout ou une simple habitude des musées ?

Share This: