『•』Making your body an art of being yourself 🔸⚪🔹 I can cover my body with nuances and disappear under one of them, make it a shield or a promise. Like a balancing act on the wire, I arrive late tonight and on tiptoe 😙… The collector friends present, very wise and silent, listen attentively to the artist. I avoid, for a moment, taking my phone out. Damn, no IG story ! ;). Before i have been listen the artist, few years ago, I was confused by her physical changes.My body is indeed my only safe landmark in this world that sometimes seems to be nothing but noise. But does it really belong to me ? This photo👆 reminds me that she wanted to take back and keep control of her life and her body outside of genetic & social fatalities. This pic is from a performance in 1976 during which Orlan gave a kiss for 5 francs (1euros) to anyone who wanted it. She took control👌🔸🔹🔸🌊 Poll of my story today shows that you see Orlan as a performer… Do you find art performances accessible and interesting ?

🇫🇷

『•』Faire de son corps un art d’être soi🔸⚪🔹

Je peux recouvrir mon corps de nuances et disparaître sous l’une d’entre elles, en faire un bouclier ou une promesse.
Comme un équilibriste sur le fil, j’arrive ce soir en retard et sur la pointe des pieds 😙…Les amis collectionneurs présents, très sages et silencieux, écoutent attentivement l’artiste. J’évite, un moment, de sortir mon téléphone. Mince, pas de story ;).

Quand je ne connaissais pas l’artiste, j’étais dérouté par ses modifications corporelles.

Mon corps est bien mon seul repère sûr dans ce monde qui semble parfois n’être que bruit. Ses réactions m’indiquent – si je décide de les écouter 🙉 – quand je fais fausse route. Mais m’appartient il vraiment ?

J’aime cette photo d’Orlan 👆 parce qu’elle ressemble à l’artiste qui me raconte ce soir qu’elle souhaitait reprendre et conserver le contrôle de sa vie en dehors des fatalités génétiques et sociales. Je comprends l’engagement physique de l’artiste et ces marques permanentes qui sont comme de la matière sur une toile pour montrer que chacun peut choisir d’être lui même.

La photo est celle d’une performance en 1976 durant laquelle l’artiste donnait pour 5 francs (1euros) un baiser à qui le voulait...

Share This: