fbpx

Project Room

When Art connects 🌍 people

Page 2 of 16

Blockchain ⛓️

Nb : I summarize here my answer to a dialogue on LinkedIn about the blockchain, notably proposed by the company above 🙂

I understand the interest in the blockchain and I note with great curiosity the access to private collections by this means. It remains to be seen the question of insurance and “eyes only” collections…. In my opinion, these solutions will depend more on the decision-makers in place on the art market today than on the offers offered.

For the time being, this is too much like an investment fund for me.

At the beginning, Mr. Slabodchikov talks about IA, I agree with him and therefore, personally, I will focus on a global vision more today than on a single service.

To Follow 🔸🔹🔸

🇫🇷 Je vous résume ma réponse à un dialogue sur LinkedIn à propos du blockchain, notamment proposé par la société ci-dessus 🙂

Je comprends l’intérêt pour le blockchain et je note avec une grande curiosité l’accès à des collections privées par ce moyen. Reste à voir la question des assurances et des collections “eyes only”…

A mes yeux, ces solutions vont plus dépendre des acteurs-decideurs en place sur le marché de l’art aujourd’hui que des offres proposées.

Pour l’instant, l’offre ci dessus s’apparente trop, à mes yeux, à un fond d’investissement.

Au début, Mr. Slabodchikov parle d’Ai, je suis d’accord avec lui et donc, personnellement, je miserai sur une vision globale plus que sur un seul service.

A suivre…☀️

Share This:

Is our World a visual platform ? 👁️

『•』 Is our World a visual platform ? 👁️

Light attracts me and makes me curious, you know my taste for D. Flavin 🙂 I discovered Glenn’s world during a Tate conversation with Patricia Bickers in 2008 🔹Here, I see the hands, as an artistic or harmless gesture, which show and can unite or oppose. On a white wall, with these lights and her threads hanging down, I have the impression that they float in space, as if they were waiting for words to express themselves.

The Christmas 🌲 holidays, so close by, can make me feel the same emotions. Gathering does not necessarily mean telling each other everything – and understanding each other – even if everything is visible

🔸As a child, I used to wonder how a blind man imagined the world. Then I realized that he imagined it through these emotions. My education made me learn to be careful with my hands : They say too much ^^ Oulala 😉 …

All the poetry I see in this installation is this pending sign, like a symbol between the visual certainties of this world and the permanent questioning of my feelings. That’s also why I love Donald Judd and abstraction, for this link between the world and my inner world 🔸🔹🔸

🇫🇷

La lumière m’attire et me rend curieux, vous connaissez mon goût pour D. Flavin 🙂 J’ai découvert le monde de Glenn lors d’une conversation à la Tate avec Patricia Bickers en 2008. Ici, je vois les mains, comme un geste artistique ou anodin, qui montrent et peuvent réunir ou opposer. Sur un mur blanc, avec ces lumières et ses fils qui pendent, j’ai l’impression qu’elles flottent dans l’espace, comme si elles attendaient des mots pour s’exprimer. Les fêtes de Noël, si proche, peuvent me faire ressentir les mêmes émotions. Se réunir ne veut pas forcément tout se dire – et se comprendre – même si tout se voit. Enfant, je me demandais comment un aveugle imaginait le monde. Puis, j’ai compris qu’il l’imaginait grâce à ces émotions. Par mon éducation, j’ai aussi appris à faire attention à mes mains. Elles en disent trop ^^ 😉 …Toute la poésie que je voie dans cette installation est ce signe en suspens, comme un symbole entre les certitudes visuelles de ce monde et le questionnement permanent de mes ressentis. C’est aussi pour cela que j’aime Donald Judd et l’abstraction, pour ce lien entre le monde et mon monde intérieur 🔸🔹🔸

Share This:

『•』 How a gallery become MODERN ⚡ 2020 Trend ⚡

『•』 How a gallery become MODERN – from my eyes – into something that’s looking like a museum or – from my view too ☀️- like an Art center ⚡

2020 Trend …🔸🔹🔸

👉 Art Market trends questions ?

Welcome…

Send me – Quick – a Dm’s (direct message)

📍🇫🇷

Share This:

When two people i like met 💙 and make a photo thinking of me ⚡👌 Anish/Anna.

Share This:

Market : Contemporary Art Sales 🎰

Share This:

『•』Making your body an art of being yourself 🔸⚪🔹

『•』Making your body an art of being yourself 🔸⚪🔹 I can cover my body with nuances and disappear under one of them, make it a shield or a promise. Like a balancing act on the wire, I arrive late tonight and on tiptoe 😙… The collector friends present, very wise and silent, listen attentively to the artist. I avoid, for a moment, taking my phone out. Damn, no IG story ! ;). Before i have been listen the artist, few years ago, I was confused by her physical changes.My body is indeed my only safe landmark in this world that sometimes seems to be nothing but noise. But does it really belong to me ? This photo👆 reminds me that she wanted to take back and keep control of her life and her body outside of genetic & social fatalities. This pic is from a performance in 1976 during which Orlan gave a kiss for 5 francs (1euros) to anyone who wanted it. She took control👌🔸🔹🔸🌊 Poll of my story today shows that you see Orlan as a performer… Do you find art performances accessible and interesting ?

🇫🇷

『•』Faire de son corps un art d’être soi🔸⚪🔹

Je peux recouvrir mon corps de nuances et disparaître sous l’une d’entre elles, en faire un bouclier ou une promesse.
Comme un équilibriste sur le fil, j’arrive ce soir en retard et sur la pointe des pieds 😙…Les amis collectionneurs présents, très sages et silencieux, écoutent attentivement l’artiste. J’évite, un moment, de sortir mon téléphone. Mince, pas de story ;).

Quand je ne connaissais pas l’artiste, j’étais dérouté par ses modifications corporelles.

Mon corps est bien mon seul repère sûr dans ce monde qui semble parfois n’être que bruit. Ses réactions m’indiquent – si je décide de les écouter 🙉 – quand je fais fausse route. Mais m’appartient il vraiment ?

J’aime cette photo d’Orlan 👆 parce qu’elle ressemble à l’artiste qui me raconte ce soir qu’elle souhaitait reprendre et conserver le contrôle de sa vie en dehors des fatalités génétiques et sociales. Je comprends l’engagement physique de l’artiste et ces marques permanentes qui sont comme de la matière sur une toile pour montrer que chacun peut choisir d’être lui même.

La photo est celle d’une performance en 1976 durant laquelle l’artiste donnait pour 5 francs (1euros) un baiser à qui le voulait...

Share This:

Winter Vs Miami ☀️ #really ^^

Share This:

A balance transform 🐝

『•』To observe a balance transform 🐝 and see us act… This work is made from an asian hornet scarecrow, a rampart against a plague… Honey and gold colors of the sensors attracted me and then I saw the hornet (pic 2). I almost jumped ^^ – no one saw anything, fortunately 😗 😉 – Then I wondered what real weight we had in this balance of power against Nature… Here, exhibitions are collective and change all the time. The fact of being able to rent this space allows a diversity of the hanging. To say it, the place is full for the next two years… In contrast to a traditional gallery – whose intense background work is rarely highlighted – in temporary conditions such as this one, an artist can only be promoted in a limited period of time. The approach & reason is therefore not the same : There is a DIY nice style 👩‍🏭 and sometime, good surprises. But I also observe a trend, collective temporary exhibition attracts : Is it an effect of street art, foundations that open everywhere or a simple habit of museums ?

@ Espace Topographie de L’art

🇫🇷 Observer un équilibre se transformer 🐝 et nous voir agir…. Ce travail est réalisé à partir d’un épouvantail à frelon asiatique, un rempart contre ce fléau…. Les couleurs miel et or des capteurs m’ont attiré et puis j’ai vu le frelon ^^ Je me suis demandé quel poids réel nous avions dans ce rapport de force contre la nature….

Ici, les expositions sont collectives et changent tout le temps. Le fait de pouvoir louer cet espace permet une diversité de l’accrochage. Pour tout dire, l’endroit est réservé pour les deux prochaines années…. A l’inverse d’une galerie traditionnelle – dont le travail de fond intense est rarement mis en valeur – dans des conditions temporaires comme celle-ci, un artiste ne peut être promu que dans un laps de temps limité.

L’approche et les raisons sont donc différentes : il y a un style DIY 👩‍🏭 et parfois de bonnes surprises. J’observe aussi une tendance, l’exposition collective temporaire attire : Est-ce un effet du street art, des fondations qui s’ouvrent partout ou une simple habitude des musées ?

Share This:

When your heart beats 💛

『•』When your heart beats again 💛 Is it due to the fact of feeling or experiencing something new ? Are they both one and the same thing ? Observing, playing and surprising are the three impressions I felt – with a little sense of adventure 😉 – in this place off usual art tracks between the Eiffel Tower and the Champs Elysées.

Jessica is german and a photographer. I see abstract forms, collages and colours, as I like it. Then objects and things of everyday life, a scale, a lemon… I quickly think of Magritte in this look that goes from reality to abstraction…

At the moment, I see photos on a wall but the images and especially my feelings – his gesture is lively, precise and soothing – are always in my mind when I write you. I have an impression, hours later, of permanent and rigorous experimentation. I like it ! I remember it….

Then, as you can see 😚, his work also made me want to have fun by looking at a different view on the showroom. Well, there, I admit, there were not many people, I might only had surprised people at the reception ^^🔸🔹🔸

🇫🇷 Quand un cœur bat à nouveau 💛 Est-ce dû au fait de ressentir ou d’expérimenter quelque chose de nouveau ? S’agit-il d’une seule et même chose ? Observer, jouer et surprendre sont les trois impressions que j’ai ressenties – avec un petit sens de l’aventure 😉 – dans ce lieu hors des sentiers battus entre la Tour Eiffel et les Champs Elysées.

Jessica est allemande et photographe. Je vois des formes abstraites, des collages et des couleurs, comme je les aime. Puis des objets et des choses de la vie quotidienne, une balance, un citron…. Je pense rapidement à Magritte dans ce regard qui va de la réalité à l’abstraction….

Sur place, je vois des photos sur un mur mais les images et surtout mon ressenti – son geste est vif, précis et apaisant – sont toujours dans mon esprit quand je vous écris. J’ai l’impression, quelques heures plus tard, d’une expérimentation permanente et rigoureuse. J’aime et je m’en souviens……

Comme vous pouvez le voir, son travail m’a aussi donné envie de m’amuser en regardant d’un autre point de vue la salle d’exposition…🔸🔹🔸

Share This:

Houses on the water 🏝️ It reminds…

『•』 Houses on the water 🏝️ It reminds me of a floating village in Mekong Bay few years ago, i was on board a traditional Jonque. Closing my eyes, I remember old wood, wind on the sails, smiles and calm…

With a headset on my ears, I find these sensations again. As we walk around the room, we follow the “live” story of a photographer arriving on an island in the middle of Lake Titicaca… I told you that I would come back to this exhibition 😊

Around,i hear voices of those he meets as he walks up the steps to the village. I can feel on his breath the heat on his shoulders and the wind as it blows when we are near water & in the high mountains ☀️

Nothing is far on an island, neither people nor sensations. I don’t know if the links are stronger, but proximity develops, in my opinion, a sensitivity to the community.

It appears that coloured threads are hanging everywhere like in the first pic here 👆. I strongly recommend that you take a look at the Taquile Indians who live at 4000m altitude on a perfect footing of equality between women and men 🤸

I also added the latest performance of the evening whose chromatic tone and precision made me want to share this moment 🔸🔹🔸

🇫🇷 Des Maisons sur l’eau 🏝️ Cela me rappelle un village flottant dans la baie du Mékong il y a quelques années, j’étais à bord d’une Jonque traditionnelle. En fermant les yeux, je me souviens du vieux bois, du vent sur les voiles, des sourires et du calme….

Avec un casque sur les oreilles, je retrouve ces sensations. En faisant le tour de la salle, nous suivons l’histoire “en direct” d’un photographe arrivant sur une île au milieu du lac Titicaca….

J’entends les voix de ceux qu’il croise en montant les marches du village. Je sens à travers son souffle la chaleur sur ses épaules et ce vent persistant quand on est près de l’eau & en haute montagne ☀️

Rien n’est loin sur une île, ni les gens ni les sensations. Je ne sais pas si les liens sont plus forts, mais la proximité développe, à mon avis, une sensibilité à la communauté.

Il semble que des fils colorés soient accrochés partout comme sur la première photo ici 👆.

Je vous recommande vivement de jeter un coup d’oeil aux Indiens Taquilés qui vivent à 4000m d’altitude sur un pied d’égalité parfait entre les femmes et les hommes 🤸

J’ai également ajouté la dernière performance de la soirée dont le ton chromatique et la précision m’ont donné envie de partager ce moment 🔸🔹🔸

Share This:

« Older posts Newer posts »

© 2019 Project Room

Theme by Anders NorenUp ↑